Michel Labrecque : quand l’aménagement de nos villes nous rends auto-dépendant

Depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, les villes se sont adaptées à l’automobile, construisant autoroutes, stationnements étagés, et quartiers résidentiels en banlieues.

Malgré la reprise en main de la rue (telle que prônée par le mouvement Reclaim the streets), et la création de voies cyclables, voies réservées aux transports collectifs, ou différents moyens pour ralentir la circulation, les citoyens sont de plus en plus inactifs.

Entre véhicules électriques, véhicules autonomes, multi-motorisation des ménages, vieillissement de la population, covoiturage optimisé et progression de l’étalement urbain: quelles sont les prospectives au Québec en matière de mobilité active et collective et de cocktail transport?

Voici la conférence intégrale de M. Labrecque

Total
0